public fantasy | sixteen rooms city

avec Léa Mullenbach, ENSAS, 2014

sous la direction de B. Streicher, M. Sikorski, J-N. Ertzscheid

Lieu : ENSAS

Programme : proposer une interprétation utopique, fantasmée, de la notion d'espace public 

Philosophie : Ce projet se situe dans le cadre d'une semaine d'art intensive. Il est donc le fruit d'une réflexion qui s'est établie sur un temps très court où l'objectif était de travailler sur la notion d'espace public dans ce qu'il pouvait être de plus plastique et utopique. Dans cette démarche formelle, nous avons développé une structure bâtie orthogonale et régulière qui façonnerait des rooms. Chacune de ces rooms serait habitée par des univers unique, traduisant un espace public diversifié à l'extrême proche de la caricature. L'espace public n'est plus seulement lieu de vie, il est lieu d'expérience, de dépaysement. Chaque room est un voyage, une expérience sensorielle qui questionne la notion d'authenticité et de spectacle de la vie quotidienne.

le vide devient le plein...

...  le plein devient le vide ...

... et ainsi nait upside down city ou...

sixteen rooms city.

© atelier lien d'horizon